3 déclics pour voir naître LAO

Si vous suivez l'aventure LAO depuis quelque temps, vous savez qu'on travaille activement pour créer des produits capillaires sans compromis entre efficacité, santé et naturalité, à travers une analyse de toute la chaîne de valeur : de l’origine des ingrédients au flacon après usage. Ceci fait de nous une marque éco-responsable.

J'écris ici en tant que fondatrice de LAO. Quelques mots sur moi? Je m'appelle Lisa, j'ai 23 ans et je suis plongeuse et apnéiste depuis environ 3 ans. J'ai un niveau avancé en plongée (le PADI Rescue Diver) et mon intérêt pour la protection de l'environnement marin vient directement de ma passion pour la plongée.

Dans un premier temps, je vais ici vous raconter les déclics personnels qui ont mené à la création de ma marque de shampoings naturels. Si vous souhaitez un jour créer votre marque, vous verrez que cela ne vient souvent pas par hasard, mais de vos expériences et valeurs personnelles, qui s'enchaînent et vous entraîne vers l'entrepreneuriat.

Pour ma part, j'ai eu pas moins de 3 déclics différents avant de trouver mon idée et de la décider de me lancer !

Février 2018 : au large de la Thaïlande, j’embarque sur un bateau de plongée.

D’emblée, on me tend un set de produits d’hygiène naturels et on m’explique qu’il vaut mieux que je les utilise car les eaux usées du bateau sont rejetées directement dans la mer.

Un vrai choc qui m’amène à me questionner sur ce qui arrive à nos cosmétiques une fois qu’ils vont dans les égouts. J'étais si perturbée que je n'en ai pas pris de photo, c'était désolant.

Saviez-vous qu’en France 20% de nos eaux usées ne sont pas retraitées et finissent directement dans la mer ?

Ce chiffre grimpe jusqu'à 98% dans certains pays...

Deuxième déclic en mai 2019, lorsque je décide de passer à un shampoing naturel après avoir lu toutes sortes d’avis sur les ingrédients dans les cosmétiques conventionnels. Mon premier réflexe, je vais sur le site d’une marque pourtant réputée dans le naturel, et au moment de valider le panier un commentaire me saute aux yeux : « ce shampoing est bourré de sulfates qui sont utilisés pour décaper les sols des entreprises ! à éviter ».

Je relis 3 fois l’avis tellement j’hallucine, puis commence à enquêter sur la composition des shampoings : un vrai casse-tête.

> Troisième déclic, je décide d’acheter un shampoing naturel après avoir minutieusement choisi la composition.

En 2 semaines, mes cheveux qui n’avaient pourtant jamais eu de problèmes deviennent secs sur l’avant et très poisseux à l’arrière.

Dépitée, je lance une bouteille à la mer dans un groupe de discussion dédié au naturel. Et là, je découvre que non seulement je ne suis pas la seule, mais qu’on est des centaines à voir un réel problème au niveau de la qualité des shampoings naturels sur le marché.

Il n’en faut pas plus pour que je commence des semaines de recherches scientifiques et aille timidement à un Start Up week-end avec ma problématique.

Je remporte le premier prix, et là tout s’enchaine : LAO est propulsé en finale mondiale avec plus de 25 pays. Le lendemain, encore épuisée, je filme la première vidéo expliquant mon projet, que je publie sur Linkedin. En quelques jours c’est la folie, la vidéo dépasse les 100K vues, je reçois des centaines de messages d’encouragements, on me contacte pour des partenariats, on me demande où on peut acheter mon shampoing... ! Je comprends qu’il n’est plus question d’arrêter, qu’il y a un vrai besoin... et LAO naît !

Si vous avez suivi jusqu'ici, vous avez compris que la création de ma marque s'est faite suite à un enchaînement d'événements indirectement liés. Grâce à cela, c'est devenu pour moi une évidence que de m'engager à travers une marque de cosmétiques sains et éco-responsable.

Et vous, vous avez déjà eu un déclic qui vous a fait dire que vous souhaitiez changer les choses?

Laisser un commentaire