Cheveux : Nutrition VS hydratation

Souvent soumis à rude épreuve par différents procédés de transformation (éphémères ou permanents), vos cheveux, et plus particulièrement leurs longueurs, ont la vie dure… et quelque fois, cela se voit ! Pas étonnant qu’on se plaigne souvent d’avoir les cheveux secs, rêches, abîmés….

Pour remédier partiellement au moins à ces problèmes qui sont très fréquents, il est important de distinguer les cheveux secs des cheveux dénutris. Un cheveu sec a besoin d’eau, tandis qu’un cheveu dénutri a besoin de nutrition.

Souvent confondus, la nutrition et l’hydratation sont pourtant deux réponses différentes à deux problèmes de cheveux différents. LAO vous explique à travers cet article ce qui les différencie et comment comprendre le besoin de son cheveu pour en prendre soin correctement et au naturel.  

Qu’est-ce qu’un cheveu abîmé ?

À la suite d’utilisations répétées d’appareils chauffants, de colorations ou décolorations chimiques ou de permanentes, le cheveu est fragilisé et perd en vitalité. On retrouve alors un cheveu terne en mauvaise santé, sec ou dénutri.

L’idéal pour éviter d’abîmer ses cheveux dans un premier temps, c’est évidemment de stopper le problème à la source (adieu les permanentes, (dé)colorations agressives et appareils chauffants !). Mais pour celles et ceux qui ne sont pas prêt(es) à mettre leur fer à lisser au placard, il y a d’autres gestes quotidiens à adopter !

Question produit, le soin à changer avant tout, est le plus utilisé et le plus important pour vos cheveux : le shampoing. Un shampoing chimique composé de sulfates (décapants), silicones ou quaterniums (filmogènes) ne va qu’accélérer l’altération de vos cheveux, que ceux-ci soient secs ou dénutris.

Privilégiez ainsi un shampoing naturel et doux qui va nettoyer sans trop altérer la couche de sébum nécessaire à votre cuir chevelu et vos cheveux pour être en bonne santé. Le sébum ne doit pas être votre ennemi : il forme une barrière protectrice nécessaire (sur la peau comme sur le cuir chevelu et les cheveux). 

L’hydratation : pour les cheveux secs

L’utilisation répétée d’appareils chauffants tels qu’un lisseur, boucleur ou sèche-cheveux va abîmer la structure de votre cheveu et l’assécher. Ces appareils vont altérer la cuticule de la tige du cheveu, ce qui va entrainer l’ouverture de ses écailles. Une fois ouvertes, la kératine ne sera plus protégée et les cheveux seront moins doux, moins brillants, et retiendront moins bien l’eau

C’est pourquoi le principal problème des cheveux secs est leur porosité particulièrement élevée. Imaginez les écailles de vos cheveux ouvertes tels les pics d’un hérisson : l’eau a beau y pénétrer elle y ressort immédiatement car les écailles ne se ferment plus et ne retiennent plus l’eau.

C’est donc toute votre routine capillaire qu’il faut changer avant de réaliser des soins à base d’eau :

  • Limiter voire arrêter l’utilisation d’appareils chauffants (appliquer un soin protecteur auparavant dans le cas contraire)
  • Dormir sur une taie en soie, pour limiter les frictions et l’altération des cheveux
  • Brosser vos cheveux délicatement, des pointes aux racines

Un fois votre nouvelle routine adoptée, il est nécessaire d’hydrater vos cheveux. Cela peut venir d’abord de l’intérieur en buvant plus (ce type d’hydratation ne fera pas de miracle sur les longueurs par contre) !

En soin externe nous vous conseillons des masques à l’aloe vera (très riche en eau) par exemple.

Au début, pour aider votre cheveu à se réparer et à fermer ses écailles, vous pouvez réaliser un rinçage acide après votre douche, au vinaigre de cidre par exemple comme expliqué dans cet article. L’acidité du vinaigre se rapproche de celle du pH de la tige de vos cheveux (pH = 4-5) il va donc l’aider à celer tous les soins que vous lui avez apporté auparavant.

 

Comment savoir si mes cheveux sont secs ?

Pour savoir si vous avez des cheveux secs vous pouvez vous baser sur l’aspect d’un cheveu sec : sa porosité élevée. Il est très facile de connaître la porosité de ses cheveux, il vous suffit de déposer un de vos cheveux dans un bocal d’eau transparent comme ci-dessous :

porosité cheveu nutrition hydratation abîmé sec Si vous retrouvez votre cheveu au fond du bocal, alors vos cheveux sont en manque d’hydratation !

 

La nutrition : pour les cheveux dénutris

Un cheveu en manque de nutrition est un cheveu fragile, cassant avec des fourches. Des transformations chimiques du cheveu telles que des colorations, décolorations, permanentes ont réduit la quantité de sébum du cuir chevelu. Le sébum étant le meilleur nutriment naturel pour vos cheveux, en son absence, il est fragilisé et se casse.

Les cheveux bouclés et épais rencontrent beaucoup ce problème, de par leur nature, car le sébum a du mal à se répartir jusqu’aux longueurs. Associés à des mauvais traitements, les cheveux se retrouvent extrêmement dénutris.

La première étape pour remédier à ce problème est d’espacer les shampoings (naturels comme précisés plus tôt), l’objectif est de laisser le cheveu se reconstruire avec la dose de sébum dont il a besoin. Vous devrez également cesser les transformations chimiques. (Si vous souhaitez continuer à réaliser des colorations, pensez à la coloration végétale moins irritante et décapante pour vos cheveux !)

Puis vous pouvez réaliser des masques plus riches aux beurres ou huiles végétales. Nous vous recommandons l’huile d’olive, de chanvre, de mirabelle, etc. et le beurre d’avoine. Facilement trouvables et fabriqués en France, ils sont faciles à ajouter à votre routine capillaire pour nourrir vos cheveux.

Une fois par semaine, vous pouvez faire un bain d’huile, mais attention ce soin porte mal son nom, il ne s’agit pas d’un réel bain mais de seulement quelques gouttes réparties sur vos longueurs quelques heures avant votre shampoing naturel.

 

Comment savoir si mes cheveux sont dénutris ? 

Pour savoir si vous avez les cheveux en manque de nutrition, nous allons nous baser sur l’un des aspects qui caractérise un cheveu dénutri : les fourches. Pour cela vous pouvez réaliser deux tresses de part et d’autre de votre tête, vous allez observer des petits cheveux sortants de cette tresse, si vous observez qu’ils se dédoublent au bout en 2 ou 3 branches : ce sont des fourches. Pour y remédier, rien de mieux que de couper les quelques centimètres abîmés et soigner vos longueurs.

types de pointes fourchues fourches branche cheveu

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

x