Protéger ses cheveux de l'eau de mer et du soleil

À l’approche de l’été et des sorties à la plage, une même phrase revient souvent : « l’eau de mer et le soleil abîment les cheveux ». Alors info ou intox ? Lao s’est renseigné pour vous !

L’eau de mer :

Il faut tout d’abord savoir que les effets de l’eau de mer vont dépendre de votre type de cheveux : plutôt à tendance grasse ou sèche et abîmée.

En effet, l’eau de mer est composée de chlorure et de sodium (pH basique) qui auront tendance à assécher le cheveu en pénétrant sous les écailles de la tige et en y absorbant l’humidité. On dit que l’eau de mer est hygroscopique.

Si vous avez les cheveux secs, abîmés et qu’ils ont déjà été en contact avec des produits chimiques décapants, cela les fragilisera davantage et ils deviendront cassants.

Cependant, si vos cheveux sont à tendance grasse, l’eau de mer aura des propriétés purifiantes. Cette dernière pourra aider à réguler votre sébum, absorber les excès d’huile, apaiser vos irritations et grâce à ses propriétés antifongiques, réduire les pellicules.

L’eau de mer est un excellent exfoliant naturel pour vos cheveux. Elle permet d’éliminer les résidus de produits chimiques ou silicones aux racines. En opérant un léger massage du cuir chevelu après une baignade en mer, vous stimulerez également la circulation sanguine ce qui favorisera la pousse des cheveux.

Le soleil :

Protéger sa peau du soleil est devenu une habitude, mais qu’en est-il des cheveux qui sont également exposés aux UV ?

Les UVA et UVB agressent le cheveu de manière irréversible puisque ce dernier est composé de cellules mortes. En altérant la couche supérieure de la tige du cheveu, la cuticule, les UV rendent les cheveux secs, abîmés, cassants et créent des pointes fourchues.

Les UVA sont principalement responsables de l’éclaircissement de vos cheveux tandis que les UVB favoriseront la perte des protéines présentes dans vos cheveux.

Le combo eau de mer + soleil peut également avoir un impact sur la couleur de vos cheveux. Des cheveux bruns peuvent tourner au rouge et des cheveux blonds au bleu/vert. Comme l'exposition au chlore et au soleil rendent les cheveux cassants et poreux, ces derniers absorbent plus facilement les autres substances chimiques présents dans l’eau de mer qui provoquent la décoloration.

Il existe des spray capillaires anti-UV, cependant ils sont composés de filtres UV chimiques puisque des minéraux seraient trop épais à appliquer sur une chevelure. Certains de ces filtres sont considérés comme allergènes et d’autres accusés d’être des perturbateurs endocriniens. Veillez alors à bien lire la liste des ingrédients de ces sprays avant de les utiliser, et à ne pas en abuser !

De plus, ces filtres chimiques participent également à la destruction de la vie marine : une étude italienne de 2008 a prouvé que les molécules anti-UV tuent les micro-algues contenues dans les tissus coralliens, et de nombreux états ont tout simplement banni certains filtres. L’État de Hawaii a par exemple récemment interdit l’utilisation et la vente de produits solaires contenant de l’oxybenzone et de l’octinoxate pour protéger ses récifs.

Le port d’un chapeau reste une des solutions les plus efficaces pour limiter l’exposition de ses cheveux au soleil… et ça fait des photos plutôt sympa à la plage !

@jacquemus

Routine capillaire à adopter en été :

Tout d’abord, avant une baignade en mer, nous vous conseillons d’appliquer une huile végétale sur vos cheveux, cette dernière aura un rôle filmogène et protègera vos cheveux des agressions externes. L’huile de pépins de framboise ou de germes de blé sont très efficaces et on peut en trouver produite en France !

Une fois hors de l’eau, vous pouvez réaliser un léger gommage en massant votre cuir chevelu, les minis cristaux de sels présents dans l’eau de mer permettront de purifier vos cheveux.

(N’oubliez pas de protéger à nouveau votre peau du soleil après une baignade et de porter un chapeau).

Il est important de vous laver les cheveux à l’eau claire après une journée à la mer, vous pouvez utiliser votre shampoing et après-shampoings naturels habituels. Enfin, appliquer un masque sur vos longueurs et vos pointes permettra de nourrir ou hydrater vos cheveux, selon leur type.

Sources 

C. Piérard-Franchimont, G.E. Piérard, Cheveux et environnement (2015) 

Disponible en ligne : 

https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/183999/1/CHEVEUX%20ET%20ENVIRONNEMENT.pdf

Roberto Danovaro, Lucia Bongiorni, Antonio Puscedd

Sunscreen cause coral bleaching by promoting viral infections (2008), NCBI

Pour découvrir cet article, cliquez-ici

Ana Carolina, Santos Nogueira

Changements de couleur des cheveux et dommages aux protéines causés par le rayonnement ultraviolet (2004), Pub Med

Pour découvrir cet article, cliquez-ici 

2 commentaires

  • CHLzkSIq

    OEBIJXYhPaHM
  • UWbGuHZvf

    lakjPUug

Laisser un commentaire