Comment éviter les pointes fourchues ?

Les pointes fourchues sont une anomalie de la forme du cheveu très répandue, principalement chez les femmes aux longues chevelures. Alors, comment se forme une pointe fourchue, quelles en sont les causes et comment les éviter à l’avenir : on vous dit tout !

De nombreuses femmes doivent faire face aux pointes fourchues. Avant de vous expliquer comment les éviter, essayons de comprendre leur origine !

 

Comment éviter les pointes fourchues ?

Qu’est-ce qu’une pointe fourchue ?

Les pointes fourchues sont le résultat d’agressions externes répétées des cheveux. Il s’agit d’une fissuration de l’extrémité du cheveu dans le sens de la longueur qui forme alors une fourche à deux ou plusieurs branches.

C’est la réponse macroscopique la plus courante à un traumatisme.

On retrouve cette anomalie de la forme du cheveu principalement sur les chevelures longues, à tendance sèche et abimée. Les femmes en sont plus touchées que les hommes, ces derniers ayant les cheveux à tendance plus grasse.

Afin de comprendre quel mécanisme entraîne la création de pointes fourchues, faisons un petit rappel de la structure d’un cheveu.

Un cheveu est composé de 3 couches concentriques : la première, la plus résistante, est appelée cuticule et elle recouvre le cortex : la couche du milieu. Enfin la couche interne est la moelle. Lorsque le cuticule se déchire en raison d’une forte tension, le cheveu n’est plus maintenu en un seul composant et le déchirement se répand aux couches internes.

 

Tige d'un cheveu fourchu

Quelles en sont les causes ?

Brossage trop fort

Lors d’un brossage fort, la tension due au passage de la brosse / du peigne mais également à l’enroulement des pointes entre elles provoquent des pointes fourchues et la casse de celles-ci. Le brossage quotidien a été démontré comme l'un des facteurs les plus dommageables des cheveux. Le degré de dommages causés était directement proportionnel à la force subie par les cheveux pendant le brossage et le peignage.

Utiliser un produit démêlant permettra de réduire les frictions entre les cheveux, donc l’altération des cuticules qui se solderait par des pointes fourchues et cassantes. En effet, lors d’une expérience, il a été prouvé que le nombre de cheveux endommagés a été réduit à moins d'un dixième par l'application d'un conditionneur capillaire et la réduction de la force de brossage. 

 

De nombreuses études très intéressantes ont été effectuées afin de comprendre l’impact d’une forte tension sur les cheveux lors d’un brossage, de comparer le brossage au peignage, etc. Retrouvez les sur le site researchgate.net.

 

Chaleur

Les cheveux sont constitués majoritairement d’une protéine : la kératine. Celle-ci est très sensible aux fortes chaleurs et particulièrement la chaleur produite par un fer à lisser ou boucler. En effet ces derniers peuvent atteindre des fortes températures (jusqu’à 210°C). Une chevelure fragile et abîmée y sera vulnérable, surtout si ces appareils sont utilisés à répétition. Il faudrait en moyenne au moins une semaine avant que le cheveu retrouve sa vitalité après une agression par la chaleur, même si vous utilisez un appareil vapeur.

 

Produits capillaires chimiques

Les produits capillaires contiennent généralement des substances chimiques aussi mauvaises pour l’environnement que pour vos cheveux.

Ces traitements chimiques provoquent une rupture de la cuticule. Par conséquent, les cheveux sèchent et deviennent cassants et des extrémités fourchues apparaissent.

L’utilisation quotidienne de shampooings favorise l’altération des couches de cuticules. Une majorité d’entre eux contiennent des silicones et/ou quaterniums, qui abîment les cheveux à cause de leur effet filmogène. De plus, la recherche a montré que l'utilisation excessive de shampooings antipelliculaires contenant du kétoconazole (substance antifongique : lutte contre le développement des champignons au niveau de la peau ou du cuir chevelu) à 2% peut provoquer des pointes fourchues.

Concernant la permanente, ses effets néfastes sont largement connus. En particulier l’utilisation de peroxyde d’hydrogène dans l’étape d’oxydation (ouverture des écailles pour fixer les boucles ou la couleur selon le type de permanente) qui augmente les dommages de surface ; c’est-à-dire du cuticule. La plupart des permanentes et des décolorants sont effectués dans le pH alcalin (pH > 7, c’est-à-dire basique) contrairement au pH du cheveu qui est acide, ce qui provoque un gonflement des cheveux. Si des neutralisants adaptés ne sont pas utilisés les cheveux gonflent trop et peuvent être endommagés irréversiblement.

Habituellement, les après-shampoings sont utilisés pour contrôler et prévenir ces dommages. Ils contiennent de l’émulsion de polymère cationique (tensioactifs cationiques, alcool gras et silicones), qui donne une charge électrique positive. Ainsi, la charge négative des cheveux est facilement attirée par les polymères cationiques et se dépose sur les cheveux. Par conséquent, une plus grande quantité de polymères peut être adsorbée sur les fibres capillaires en particulier lorsqu’ils sont endommagés. En effet, des fibres capillaires abîmées sont encore plus chargées négativement. 

Concernant le défrisage, une étude menée sur 90 femmes a démontré que 17% d’entre elles ayant réalisé plus d’un défrisage ont eu des pointes fourchues par la suite.

La croyance selon laquelle des cheveux aux pointes fourchues poussent plus lentement est fausse. En effet, il s’agit d’un trompe l’oeil : vos cheveux poussent de la même manière mais vos pointes fourchues se cassent, ce qui rend les longueurs plus courtes. D’où l’importance d’avoir des cheveux forts et sains !

 

Malgré ce que certaines marques essayent de nous promettre, il n’est pas possible de réparer des pointes fourchues car les fibres capillaires sont composées de cellules mortes. Les produits que vous trouverez à cet effet se contenteront de « recoller » vos pointes dédoublées ensemble. Les substances dérivées de protéines dans les après-shampoings peuvent réparer temporairement les pointes fourchues. Les protéines attirées par la kératine retiennent les fragments de cortex jusqu’au prochain shampoing.

Les cheveux du cuir chevelu poussent en moyenne de 1 cm par mois, ce chiffre peut varier de 0,6 cm à 3,36 cm. Seul un passage chez votre coiffeur plusieurs fois dans l’année pour couper vos pointes vous permettra de garder des cheveux en pleine santé.

En plus de couper vos pointes régulièrement, vous pouvez changer quelques mauvaises habitudes qui favorisent la création de pointes fourchues :

Les bons gestes à adopter

La vitamine E

La vitamine E est connue pour son action d’embellissement de la peau et des cheveux. Mais de quelle manière agit-elle réellement ?

La vitamine E est un antioxydant puissant. On le retrouve naturellement sous forme de tocophérols et de tocotriénols.

Cette vitamine inhibe le développement trop important des radicaux libres (molécules chimiques instables produites en faible quantité par l'organisme qui endommagent nos composants cellulaires) et favorise ainsi le renforcement de nos os, nos cheveux et nos ongles.

La vitamine E possède des propriétés antioxydantes et contribue à réparer les follicules pileux endommagés, à améliorer la croissance des cheveux et ralentir processus de vieillissement de ces derniers. Vous pouvez retrouver cette vitamine sous forme de compléments alimentaires ou en tant qu’actif cosmétique à ajouter dans vos produits de beauté maison. Vous l’aurez compris, la vitamine E est une solution efficace et durable (et naturelle alors on valide !).

 

De l’attention et de la douceur

Il faudra veiller à l’avenir à réduire l’utilisation d’appareils chauffants et protéger vos cheveux de la chaleur. Favorisez le peignage avec un peigne à larges dents après avoir essorer vos cheveux délicatement dans une serviette.

Les cheveux mouillés s’emmêlent plus facilement et l’utilisation d’une brosse risquerait de casser les pointes entremêlées.

 

Nourrir et/ou hydrater

Les pointes fourchues sont révélatrices de longueurs sèches et abîmées. Mais selon votre type de cheveu la solution pour y remédier sera différente. Si votre cheveu est en manque d’hydratation, il faudra lui en apporter avec des soins à base d’eau ou d’hydrolat.

Au contraire, si votre cheveu est en manque de nutrition, vous pourrez le nourrir avec des bains d’huiles végétales par exemple.

Pour mieux comprendre les besoins vos cheveux, nous développerons ce point dans un prochain article, alors restez connectés ;)

Pour conclure

Les pointes fourchues sont très répandues et ne sont pas une fin en soi ! Une fois que l’on comprend le mécanisme de leur apparition, nous pouvons y remédier. Des soins adaptés et des gestes faciles à adopter vous permettront de vous en débarrasser sur le long terme.

Sources :

Barry Stevens, Trichoptilosis (2002), The Trichological Society.

Disponible en ligne https://www.hairscientists.org/hair-and-scalp-conditions/trichoptilosis

John Alan Swift, Mechanism of split-end formation in human head hair (1997), Research Gate.

Disponible en ligne https://www.researchgate.net/publication/293775664_Mechanism_of_split-end_formation_in_human_head_hair

Michiko Arai, Kouji Morita, Kazuyuki Yahagi, Sachio Naito, Studies on the split ends formation of hair by brushing (1995), Research Gate.

Disponible en ligne https://www.researchgate.net/publication/271582851_Studies_on_the_split_ends_formation_of_hair_by_brushing

General Physiology of Hair (2001), Agency for Toxic Substances and and Diseases Registry

Disponible en ligne : https://www.atsdr.cdc.gov/hac/hair_analysis/2.4.html

Zoe D Draelos, Essentials of Hair Care often Neglected : Hair Cleansing (2010). National Institutes of Health

Disponible en ligne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3002407/

Laissez un commentaire