Silicones, quaterniums : quels effets sur vos cheveux ?

Dans la tendance actuelle qui tend à privilégier des produits meilleurs pour notre santé et l’environnement, le silicone, et en particulier son utilisation en cosmétiques capillaires, est au coeur de tous les débats. On connait moins son cousin le « quaternium » ou « quats » qui a les mêmes effets.

Pourquoi ces substances sont-elles de plus en plus controversées et quels dégâts ont-elles sur nos cheveux et sur la planète ? LAO vous explique tout dans ce nouvel article.

 

Pourquoi retrouve-t-on des silicones dans des produits capillaires ?

Commençons par un petit point science et structure du cheveu. La couche externe du cheveu est composée d’une substance appelée cystéine. Sur un cheveu vierge (qui n’a pas encore été confronté à des produits irritants), un acide gras, le 18-MEA, se fixe à la cystéine et cet ensemble confère à la couche externe du cheveu une hydrophobicité (n’aime pas l’eau et a tendance à la repousser).

L’objectif de cette couche et de réguler l’entrée d’eau dans les cheveux afin d’éviter un gonflement lié à une trop grande quantité d’eau absorbée.

Lors de traitements chimiques ou d’expositions répétés à des appareils chauffants, la liaison entre le 18-MEA et la cystéine est rompue. Lorsque la couche de 18-MEA est perdue, les cheveux deviennent hydrophiles (ils aiment l'eau) et les cuticules sont exposées à d'autres dommages.

 

L'objectif des produits capillaires est de conférer un certain niveau d'hydrophobicité qui peut empêcher la perte d'humidité des cheveux, contrôler l'absorption d'humidité et protéger les cheveux contre d'autres dommages par frottement.

Le silicone s’est avéré être pour l’industrie des produits capillaires une alternative à ce besoin. Seulement, nous allons le voir, les silicones vont davantage abîmer les cheveux.

 

Comment agissent les silicones concrètement ?

Les silicones sont chargés positivement tandis que les cheveux en eux-mêmes ont une charge négative nette. Lorsqu'ils sont endommagés, que la liaison entre le 18-MEA et la cystéine est rompue et que de l'acide cystéique se forme en surface, les cheveux sont encore plus chargés négativement. 

Les longues chaînes de polymères composant le silicone créent plusieurs points de contact avec les cheveux et se lient par des interactions ioniques aux cheveux : les zones positives du polymère s'attirent vers les zones négatives des cheveux. Ce faisant, ils aident à lisser la surface des cuticules en comblant les manques du cheveu.

  

Deux familles de silicones

 Il existe deux types de silicones, les plus petits qui sont solubles dans l’eau, et les plus grands ne s’éliminant pas avec l’eau.

Silicones non solubles

Lorsque vous utilisez des produits capillaires comportant des silicones non solubles dans l’eau, ces derniers viennent se « coller » à la surface des cheveux et créent un film autour de ceux-ci. Ce film donne une impression de bonne santé et de brillance de la chevelure. Vous avez plus de facilité à les démêler, avez une impression de gain de volume et moins d’électricité statique.

Cependant sous cette couche de résidus de silicones votre cheveu se retrouve étouffé et asséché, l’hydrophobicité des silicones s’avère être très élevée. Car non seulement ces silicones ne s’éliminent pas avec l’eau mais ils empêchent également la pénétration d’eau, d’air et de nutriments essentiels à la bonne santé de la chevelure. Les cheveux deviennent ainsi secs et cassants sans que l’on s’en aperçoive.

 

Au fil des shampoings, après-shampoings et soins à base de silicone, les petits dépôts qui restent sur les cheveux s'accumulent, ce qui donne à la chevelure une sensation et une apparence grasse et alourdie. Pour y remédier, certains rapprochent les shampoings ce qui crée plus de dommages mécaniques et enlève les huiles naturelles des cheveux.   

 

Les silicones sont très polluants, ils se déversent dans les égouts puis se retrouvent dans la nature. Ils ne sont pas biodégradables et peuvent mettre plusieurs siècles avant de disparaître totalement. 

 Certaines silicones non solubles que l'on trouve généralement dans les produits capillaires :

  • Dimethicone
  • Cyclomethicone
  • Amodiméthicone
  • Phéryl Triméthicone
  • Ceteraryl Méthicone
  • Diméthiconol
  • Stéaryl diméthicone
  • Ingrédients se terminant par "-cone"
  • Amodiméthicone

 

Silicones solubles dans l'eau

Ces silicones se lavent facilement à l'aide de shampoings doux et laissent une accumulation plus faible sur les cheveux. Même si ces silicones paraissent moins impactants, ils n’en restent pas moins des substances polluantes pour l’environnement et ils abîmeront davantage les cheveux secs et fragilisés.

 On retrouve dans cette famille :

  • Le diméthicone Copolyol
  • Le Lauryl Méthicone Copolyol
  • Tout silicone avec PEG comme préfixe

 

Attention aux produits capillaires garantis « sans silicone » :

 Les Quaterniums 

Moins connus des consommateurs, les quaterniums ont la même action que les silicones sur les cheveux. Ils vont agir comme une colle qui va donner temporairement un meilleur aspect aux cheveux.  Le nom est différent mais l’effet filmogène est exactement le même.

On les retrouve sur les listes d’ingrédients sous le nom de quaternium-n ou polyquaternium-n. (n étant un nombre)

Les quats, tout comme les silicones ne sont pas biodégradables, et leur fabrication-même est polluante.

 Des produits capillaires que vous pensez sains et sans silicone peuvent contenir des substituts agissant exactement de la même façon, pour rassurer et tromper le consommateur. Vérifiez bien les produits que vous utilisez !

 

Comment éliminer les silicones de vos cheveux ?

 Si vous souhaitez cesser d’utiliser des produits comportant du silicone ou des quaterniums, il va premièrement falloir éliminer les résidus encore présents dans vos cheveux.  

Pour ce faire plusieurs méthodes naturelles existent, nous allons vous en présenter deux :

 

Rinçage au vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est un allié de vos cheveux ! Il est riche en vitamines ce qui favorise la pousse des cheveux et en réduit la chute. Son pH similaire à celui du cheveu permet de refermer les écailles de la tige pilaire et faciliter le démêlage. Vos cheveux seront ainsi protégés des agressions externes et retrouveront une brillance naturelle. Les personnes sujettes aux pellicules verront également leur quantité diminuer fortement.

Vous l’aurez compris le vinaigre de cidre va venir nourrir votre chevelure en profondeur, mais comment s’applique-t-il sur nos cheveux ?

Réalisation d’un rinçage au vinaigre :

Mélanger 5 cuillères à soupe de vinaigre avec 10 cuillères à soupe d’eau minérale froide dans une bouteille

Appliquer le mélange sur vos cheveux après votre après-shampoing tous les 3/4 shampoings

Masser votre cuir chevelu et vos longueurs

Inutile de rincer, l’odeur s’estompera !

 

Clarification au bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude va permettre de nettoyer et purifier vos cheveux en profondeur. Vous pouvez réaliser une clarification si vous souhaitez arrêter les produits capillaires conventionnels comportant des silicones mais également si vos cheveux ont tendance à graisser rapidement ou s’ils sont ternes.

Réalisation d’une clarification au bicarbonate de soude :

Ajouter à votre dose de shampoing une cuillère à café de bicarbonate de soude 1 fois par mois, voire plus souvent si vous êtes en transition

Masser votre cuir chevelu et vos longueurs

Laisser poser quelques minutes

Le bicarbonate étant très décapant pour vos cheveux il est important de réaliser un masque nourrissant naturel après votre clarification

Vous pouvez réaliser un rinçage au vinaigre pour bien refermer les écailles et empêcher une altération du cheveu.

 

Alternatives naturelles

Pour réparer les dommages résultant des produits à base de silicone et nourrir la tige du cheveu, pensez à utiliser des huiles naturelles appropriées, au lieu de revitalisants et de masques contenant des silicones. Nous vous conseillons l’huile de ricin ou l’huile de jojoba qui vont nourrir vos cheveux.

 

Conclusion

Vous l’aurez compris si vous êtes bien arrivés au bout de cet article, nous vous recommandons fortement d’éviter silicones et quaterniums si vous souhaitez entretenir votre chevelure sur le long terme. Pas de panique si vos cheveux sont poisseux ou plus secs pendant votre transition vers des cosmétiques clean ; vous pourrez faire une clarification ou entretenir vos cheveux avec du vinaigre de cidre !

 

https://cosmeticobs.com/fr/articles/lingredient-du-mois-10/les-silicones-84

mardi 7 septembre 2010, CosmeticOBS (nom de l’auteur non indiqué) 

https://www.thehairfuel.com/silicones-in-hair-care-all-you-need-to-know/

April 1, 2019, The hair fuel (nom de l’auteur non indiqué) 

https://www.researchgate.net/publication/333324421_Comparison_of_Silicone_Quaternium_20_and_Polyquaternium_10_in_hair_care_formulations

Anthony J. O'Lenick,  juillet 2018

 

 

6 commentaires

uoJfvEcNBZ

RFbrvkPIZfV

bFuUQSeXtrhzJ

XhLRQaTxOqfe

QJRIuKxnTUj

NgDpHKoIvGtsSxRd

OhbvaocLFpP

yxAfIvKs

qdyLgRikCQDuA

DXkLhBUOwfFWSoI

1 2

Laissez un commentaire